"Les nanomatériaux doivent être considérés comme dangereux"

Aída Ponce Del Castillo, chercheuse à l'Institut syndical européen, auteure de l'article "L'exposition aux nanomatériaux sur le lieu de travail"
Santé & Travail n° 090 - avril 2015
couverture
On a toujours besoin d'un CHSCT
avril 2015

"Nous manquons de données sur le nombre de travailleurs exposés aux nanomatériaux. On le suppose important, tant ces derniers sont utilisés dans une vaste gamme de produits et de secteurs industriels, et à toutes les étapes de la production, de leur conception au transport, jusqu'au nettoyage. Des nanomatériaux peuvent se révéler nocifs pour la santé, particulièrement ceux qui ressemblent à des fibres comme l'amiante. Leur petite taille facilite la diffusion dans tout l'organisme. Les études sont cependant trop peu développées pour établir un lien direct entre ces expositions et certaines maladies. Afin de protéger les travailleurs, il faut considérer par précaution ces matières comme dangereuses. Pour anticiper les conséquences, la création d'une nanoparticule devrait consacrer une part de son financement à rechercher ses effets sur la santé. Il est primordial que les entreprises se dotent d'un registre d'exposition afin d'assurer une traçabilité et de mettre en place un suivi médical sur le long terme."

Encadré issu de l'article La nouvelle bible

 Commenter cet article
J'ai déjà un compte, je m'identifie :

Mot de passe oublié?

Je n'ai pas de compte, je m'inscris :

Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande