1944 : les trains de la honte de Staline

Charles Urjewicz, Historien, Inalco (Institut national des langues orientales)
Alternatives Internationales n° 025 - juin 2005
couverture
Ventes d'armes. Qui achète ? Qui contrôle ? Qui trafique ?
juin 2005

La déportation massive de plus de 400 000 Tchétchènes et Ingouches, accusés collectivement de collaboration avec les nazis, est un des épisodes les plus noirs de la période stalinienne. Cette politique explique, en partie, la brutalité de Poutine en Tchétchénie.

Le 17 février 1944, Lavrenti Beria adresse un télégramme nourri de statistiques à Staline.
Le tristement célèbre commissaire aux Affaires intérieures soviétiques prépare la déportation des "459486 Tchétchènes et Ingouches" résidant dans la région du Caucase nord.
Pour quel crime?
Ces populations sont collectivement accusées de "collaboration avec l'ennemi fasciste".
A l'été 1942 et au début de 1943, les troupes nazies ont occupé une partie de la région.


Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande



Offres d’emploi
    > Voir toutes les offres

    <a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

    Santé & Travail : Contacts | Qui sommes-nous ? | Informations légales | Signaler un contenu illicite
    Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
    Rédaction - Santé & Travail : Pôle information de la Mutualité française - 255, rue de Vaugirard - 75719 Paris Cedex 15
    01 40 43 34 73 - accès au formulaire de contact
    © Santé & Travail. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
    l’autorisation de : Santé & Travail. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
    Santé et Travail/Accueil