1975 : les capitaines d'avril libèrent le Portugal

Daniel Matias
Alternatives Internationales n° 013 - mars 2004

Ils voulaient en finir avec une guerre coloniale sans issue, ils feront tomber la dictature.Sans effusion de sang. Dans la nuit du 25 avril 1974,le mouvement des jeunes officiers met le pays sur la voie de la démocratie.

Grândola, ville brune / Terre de fraternité / C'est le peuple qui gouverne.
Le 25 avril 1974, à 0 h 20, une chanson libertaire est diffusée sur les ondes portugaises.
C'est le signal.
Les chars du Movimento das Forças Armadas (MFA), un groupe clandestin formé par quelques capitaines, prennent le contrôle de l'aéroport, puis pénètrent dans Lisbonne.
A 9 h 20, une frégate reçoit l'ordre de pilonner ces forces rebelles.
Mais les marins refusent de bombarder leurs camarades.
La population descend dans la rue.
En fin de matinée, les oeillets fleurissent au bout des fusils des insurgés.
Les principales forces fidèles au régime se rendent.
Les habitants se massent devant un immeuble du centre-ville.


Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande



Offres d’emploi
    > Voir toutes les offres

    <a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

    Santé & Travail : Contacts | Qui sommes-nous ? | Informations légales | Signaler un contenu illicite
    Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
    Rédaction - Santé & Travail : Pôle information de la Mutualité française - 255, rue de Vaugirard - 75719 Paris Cedex 15
    01 40 43 34 73 - accès au formulaire de contact
    © Santé & Travail. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
    l’autorisation de : Santé & Travail. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
    Santé et Travail/Accueil