Echec pour réguler le commerce de l'amiante


Santé & Travail n° 099 - juillet 2017
couverture
Managers au bords de la crise de nerfs
juillet 2017

Le 3 mai, à Genève, lors de la Conférence internationale sur les produits chimiques et déchets dangereux, l'inscription de l'amiante chrysotile sur la liste des produits dangereux a été bloquée pour la sixième fois en douze ans, suite à l'opposition de certains pays producteurs comme la Russie, l'Inde, le Zimbabwe et le Kazakhstan. Pour l'Association nationale de défense des victimes de l'amiante (Andeva), "cette victoire des marchands de mort est une véritable faillite" pour la convention de Rotterdam sur le commerce des produits chimiques dangereux.

 Commenter cet article
J'ai déjà un compte, je m'identifie :

Mot de passe oublié?

Je n'ai pas de compte, je m'inscris :

Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande