Dossier La bibliothèque idéale

Inégalités et pauvreté


Article Web - 13 juillet 2007

Le nouvel âge des inégalités, jean-Paul Fitoussi et Pierree Rosanvallon (*)

L’égalité des possibles, Eric Maurin (*)

Les hauts revenus en France au XX° siècle¸ Thomas Piketty (*)

Qu’est-ce qu’une société juste ?, Van Parijs (**)

L’économie des inégalités, Thomas Piketty (*)

Les enfants pauvres en France, CERC, La Documentation française, 2004 (*)

Un rapport qui a fait du bruit, parce que chiffrant, pour la première fois, le nombre d’enfants pauvres. Surtout, ce rapport a montré que la pauvreté des familles provenait davantage d’un problème d’emploi que d’un problème de salaire. Ce qui rénove la façon dont il paraît souhaitable de lutter contre la pauvreté, et notamment la pauvreté des enfants. Essentiel.

Rapport de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale 2005-2006,2 tomes, La Documentation française, 2006. (*)

C’est une mine que nous livre tous les deux ans l’ONPES : une mine d’informations, bien sûr, notamment dans le volume des « travaux », qui reproduit les contributions de chercheurs qui ont travaillé sur les différentes facettes de la pauvreté, notamment en régions. Mais aussi dans le rapport proprement dit qui s’efforce de faire avancer la réflexion sur les politiques publiques qu’il conviendrait de mener et sur les indicateurs qu’il serait bon de mettre en place.

L’état des inégalités en France, Observatoire des inégalités, éd. Belin, 2006 (*)

Pauvreté et inégalités, ATTAC, éd. Mille et une nuits, 2006, (*)


Article Web - 13 juillet 2007
 Commentaires
Claudec, le 23/01/2015 à 17:12
Des inégalités de richesse

À volume constant (ou population égale), un tassement de la pyramide sociale, en réduisant l'écart entre son sommet et sa base entraîne un élargissement de cette dernière, ce qui signifie une augmentation du nombre de pauvres, alors que l'accroissement de cet écart, tel qu'il résulte d'une étirement de la pyramide vers le haut (enrichissement général), a l'effet inverse.
De même, quand la pyramide sociale se développe en volume du fait de l'augmentation de sa population, le supplément d'activité de celle-ci accroît la richesse globale de la société, avec pour conséquence d'éloigner son sommet de sa base, ce qui exprime l'accroissement de l'écart entre richesse et pauvreté.
Ces deux observations révèlent qu'à une augmentation de l'écart entre richesse et pauvreté correspond une diminution du nombre de pauvres et inversement, sans modifier les inégalités autrement que dans leur répartition. En d'autre termes, l'augmentation de richesse collective réduit la pauvreté et sa diminution l'augmente. La Palice n'aurait pas dit mieux mais aurait pu ajouter que le partage des richesses est une tout autre affaire.
À défaut d'une utopique suppression des inégalités, nous devons donc être conscients que notre seule possibilité de les réduire réside dans le meilleur compromis possible entre plus de riches et moins de pauvres, et davantage de pauvres et moins de riches.

D'ailleurs, qui peut sérieusement imaginer que si demain le grand partage avait lieu, mettant tous les individus à égalité de richesse (ou de pauvreté), la pyramide sociale ne serait pas peuplée, après demain, de ceux qui auraient su faire fructifier leur avoir et ceux qui n'en aurait pas eu la capacité ou l'envie ? Ambition, talent, courage, esprit d'entreprise, goût du risque, sens de l'épargne, aptitudes diverses des uns et des autres, sont tellement différents que les inégalités ne peuvent être compensées dans une mesure satisfaisante par nos lois, aussi compatissantes soient-elles à l'égard des plus défavorisés d'entre nous.

Pour approfondir cette réaction : http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com
 Commenter cet article
J'ai déjà un compte, je m'identifie :

Mot de passe oublié?

Je n'ai pas de compte, je m'inscris :

Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande



Offres d’emploi
    > Voir toutes les offres

    <a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

    Santé & Travail : Contacts | Qui sommes-nous ? | Informations légales | Signaler un contenu illicite
    Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
    Rédaction - Santé & Travail : Pôle information de la Mutualité française - 255, rue de Vaugirard - 75719 Paris Cedex 15
    01 40 43 34 73 - accès au formulaire de contact
    © Santé & Travail. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
    l’autorisation de : Santé & Travail. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
    Santé et Travail/Accueil