Jurisprudence préventive sur le forfait jours

Franck Héas, professeur de droit social (université de Nantes)
Santé & Travail n° 099 - juillet 2017
couverture
Managers au bords de la crise de nerfs
juillet 2017

Dès sa mise en place, le dispositif du forfait jours a contribué à brouiller les repères en matière de temps de travail et d'autonomie. Une source de dérives que la jurisprudence a dû mieux encadrer, avec l'objectif de protéger la santé des salariés.

Le forfait jours est un mode d'organisation et de décompte du temps de travail appliqué à de nombreux salariés aujourd'hui.
Il permet de mesurer ce temps, non pas en heures sur la semaine ou le mois, mais en jours travaillés sur l'année.
Si le repos quotidien et hebdomadaire prévu par la loi, les cinq semaines de congés payés et le caractère chômé du 1er mai doivent être respectés, la durée maximale de travail, quotidienne ou hebdomadaire, peut être dépassée sans aucune compensation en heures supplémentaires.


Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande



Offres d’emploi
    > Voir toutes les offres

    <a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

    Santé & Travail : Contacts | Qui sommes-nous ? | Informations légales | Signaler un contenu illicite
    Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
    Rédaction - Santé & Travail : Pôle information de la Mutualité française - 255, rue de Vaugirard - 75719 Paris Cedex 15
    01 40 43 34 73 - accès au formulaire de contact
    © Santé & Travail. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
    l’autorisation de : Santé & Travail. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
    Santé et Travail/Accueil