La révolte oubliée des insurgés de Kidal

Pierre Boilley, chercheur au Centre d'études des mondes africains de l'Université Paris I-Panthéon-Sorbonne
Alternatives Internationales n° 059 - juin 2013

Quand, au lendemain de la décolonisation, des Touareg ont exprimé leur volonté d'autonomie dans le nord du pays, l'État malien les a sauvagement réprimés. Un souvenir qui alimente le ressentiment des combattants d'aujourd'hui.

Le 17 janvier 2012, le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) attaquait la ville de Ménaka, premier événement d'une nouvelle rébellion au nord du Mali, qui début avril coupait de facto le pays en deux parties.
On connaît les épisodes qui ont suivi, et qui ont occasionné l'intervention de la France à partir de janvier 2013 avec l'opération Serval.
En revanche, on ne sait souvent pas que cette nouvelle rébellion se veut l'héritière d'une révolte oubliée, celle que les Touareg de la région de Kidal ont menée contre l'État malien dès l'indépendance, en 1963-1964.


Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande



Offres d’emploi
    > Voir toutes les offres

    <a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

    Santé & Travail : Contacts | Qui sommes-nous ? | Informations légales | Signaler un contenu illicite
    Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
    Rédaction - Santé & Travail : Pôle information de la Mutualité française - 255, rue de Vaugirard - 75719 Paris Cedex 15
    01 40 43 34 73 - accès au formulaire de contact
    © Santé & Travail. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
    l’autorisation de : Santé & Travail. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
    Santé et Travail/Accueil