Le gouvernement soigne la médecine du travail !


Santé & Travail n° 098 - avril 2017
couverture
Ces lobbies qui nous intoxiquent
avril 2017

En application de la loi travail, le décret n° 2016-1908 du 27 décembre 2016 modifie deux points importants en rapport avec le suivi médical des salariés. D'abord, la périodicité des visites - qui peuvent être effectuées par un infirmier dans la majorité des cas - passe de deux à cinq ans maximum. Ensuite, la contestation des avis du médecin du travail se fera désormais devant le conseil de prud'hommes. Une démarche lourde et dissuasive, contestée par la profession.

 Commenter cet article
J'ai déjà un compte, je m'identifie :

Mot de passe oublié?

Je n'ai pas de compte, je m'inscris :

Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande