Les écueils du nouveau management public

Anne-Marie Boulet
Santé & Travail n° 099 - juillet 2017
couverture
Managers au bords de la crise de nerfs
juillet 2017

Dans la fonction publique, les recettes et outils managériaux importés du privé ont ajouté de nouvelles contraintes aux personnels d'encadrement, tout en les privant de certains repères de métier et contreparties. Un bilan plutôt négatif.

Moderniser", "rationaliser", "quantifier", "évaluer la qualité des services rendus" mais aussi la "performance" des agents : tel est le nouveau vocabulaire en vogue dans la fonction publique, associé au new public management.
Elaboré au niveau européen, cet ensemble d'outils et de procédures de fonctionnement issus du secteur privé a commencé à s'appliquer en France en 2001 avec la loi organique relative aux lois de finances (Lolf).
La révision générale des politiques publiques (RGPP) en 2007, puis la modernisation de l'action publique (MAP) en 2012 sont venues étoffer ces bouleversements.


Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande