Des réorganisations mal vécues dans l'ESS


Santé & Travail n° 098 - avril 2017

En 2016, 49 % des salariés et 34 % des dirigeants (contre respectivement 46 % et 32 % en 2013) de l'économie sociale et solidaire (ESS) ont ressenti une dégradation de leurs conditions de travail. C'est l'un des enseignements du deuxième Baromètre national qualité de vie au travail mené par la mutuelle Chorum auprès de 6 152 salariés et dirigeants de l'ESS. Cette détérioration serait liée, pour les salariés, aux changements d'organisation (51 %) et à la faible reconnaissance des compétences (33 %). La moitié d'entre eux estiment supporter une charge de travail excessive et 53 % se disent constamment sous pression, 30 % ressentant des douleurs articulaires. Enfin, 31 % se sentent affectés par l'agressivité des clients.

© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle des pages publiées sur ce site à des fins professionnelles ou commerciales est soumise à l’autorisation d'Alternatives Economiques (Tel : (33) 03 80 48 10 25 - abonnements@alternatives-economiques.fr ). En cas de reprise à des fins strictement privées et non commerciales merci de bien vouloir mentionner la source, faire figurer notre logo et établir un lien actif vers notre site internet www.alternatives-economiques.fr.