Le poids des avis du médecin du travail


Santé & Travail n° 098 - avril 2017

Le licenciement d'une salariée reconnue inapte a été estimé sans cause réelle et sérieuse dans un arrêt de la Cour de cassation du 1er février (n° 15-13246). L'employeur avait refusé de mettre en oeuvre le mi-temps thérapeutique préconisé par le médecin du travail. La salariée ne pouvant assumer son poste à temps plein, le médecin du travail avait émis un avis d'inaptitude, sur la base duquel elle avait été licenciée.

© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle des pages publiées sur ce site à des fins professionnelles ou commerciales est soumise à l’autorisation d'Alternatives Economiques (Tel : (33) 03 80 48 10 25 - abonnements@alternatives-economiques.fr ). En cas de reprise à des fins strictement privées et non commerciales merci de bien vouloir mentionner la source, faire figurer notre logo et établir un lien actif vers notre site internet www.alternatives-economiques.fr.