Echec pour réguler le commerce de l'amiante


Santé & Travail n° 099 - juillet 2017

Le 3 mai, à Genève, lors de la Conférence internationale sur les produits chimiques et déchets dangereux, l'inscription de l'amiante chrysotile sur la liste des produits dangereux a été bloquée pour la sixième fois en douze ans, suite à l'opposition de certains pays producteurs comme la Russie, l'Inde, le Zimbabwe et le Kazakhstan. Pour l'Association nationale de défense des victimes de l'amiante (Andeva), "cette victoire des marchands de mort est une véritable faillite" pour la convention de Rotterdam sur le commerce des produits chimiques dangereux.

© Alternatives Economiques. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle des pages publiées sur ce site à des fins professionnelles ou commerciales est soumise à l’autorisation d'Alternatives Economiques (Tel : (33) 03 80 48 10 25 - abonnements@alternatives-economiques.fr ). En cas de reprise à des fins strictement privées et non commerciales merci de bien vouloir mentionner la source, faire figurer notre logo et établir un lien actif vers notre site internet www.alternatives-economiques.fr.