Quand l'Angleterre inondait la Chine d'opium

Carl Déry, Université de Sherbrooke (Canada)
Alternatives Internationales n° 048 - septembre 2010

Pour forcer la Chine à libéraliser le commerce de l'opium, Londres qui lui achète du thé livre deux guerres à Pékin, accélérant le déclin de la dynastie des Qing et bouleversant l'image que le géant asiatique se fait de sa place éminente dans le monde.

Les guerres de l'Opium opposèrent la Chine à des puissances européennes au XIXe siècle, d'abord l'Angleterre (1840-42), puis l'Angleterre et la France (1856-60).
Bien que l'opium y jouât un rôle non négligeable, elles furent surtout le théâtre d'un affrontement entre des attitudes diplomatiques antagonistes, qui mirent en scène des conceptions politiques, voire des "visions du monde" postulant chacune à leur manière une représentation du temps et de l'espace aux prétentions universalistes.


Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande



Offres d’emploi
    > Voir toutes les offres

    <a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

    Santé & Travail : Contacts | Qui sommes-nous ? | Informations légales | Signaler un contenu illicite
    Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
    Rédaction - Santé & Travail : Pôle information de la Mutualité française - 255, rue de Vaugirard - 75719 Paris Cedex 15
    01 40 43 34 73 - accès au formulaire de contact
    © Santé & Travail. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
    l’autorisation de : Santé & Travail. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
    Santé et Travail/Accueil