Requiem pour les DRM

Hervé Le Crosnier, maître de conférence à l'université de Caen
Alternatives Economiques n° 260 - juillet 2007
couverture
Economie : la stratégie Sarkozy
juillet 2007

Les grandes enseignes de vente de musique ont renoncé aux systèmes de "digital rights management". Il va falloir revoir la loi DADVSI.

Apple, Microsoft, EMI, Amazon, Virgin, la Fnac… les uns après les autres, tous les grands noms de la vente de musique ont annoncé qu'ils jetaient l'éponge et renonçaient aux systèmes de digital rights management (DRM).
Le marché de la musique connaît depuis plusieurs années déjà une ébullition sans précédent autour d'une question fondamentale: comment gagner de l'argent dans un réseau numérique ouvert?
Avec les DRM, l'industrie croyait avoir trouvé la solution.
Mais voilà: trop compliqué, trop contraignant, cela n'a pas marché.
Retour sur un échec.


Votre email :
Les trois derniers numéros



Votre email :

Je m'abonne et je commande



Offres d’emploi
    > Voir toutes les offres

    <a href="page.php?rub=99"><img src="pics/fr/mes-achats.gif" alt="Mes achats">

    Santé & Travail : Contacts | Qui sommes-nous ? | Informations légales | Signaler un contenu illicite
    Abonnements : 12 rue du Cap Vert 21800 Quetigny - Tel 03 80 48 10 25 - Fax 03 80 48 10 34 - accès au formulaire de contact
    Rédaction - Santé & Travail : Pôle information de la Mutualité française - 255, rue de Vaugirard - 75719 Paris Cedex 15
    01 40 43 34 73 - accès au formulaire de contact
    © Santé & Travail. Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées sur ce site est soumise à
    l’autorisation de : Santé & Travail. Ce site fait l’objet d’une déclaration auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous le numéro 821101
    Santé et Travail/Accueil